• Catégories :

  • Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957) Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier l'un des quelconques éléments publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle sur quelques supports que ce soit , électronique , papier ou tout autre , sans l'autorisation expresse et préalable du créateur.

Mère Teresa

Posté par clavil le 20 février 2011

 bild0050.jpg

Travail à l’acrylique sur chassis toilé

Publié dans Acrylique Broceliande | Pas de Commentaire »

Arts créatifs

Posté par clavil le 20 février 2011

Nous voulons vous faire partager le travail d’une amie artiste.

De sa boutique artisanale, elle crée avec passion et savoir faire des bijoux uniques et originaux.

(broches, colliers, pendants d’oreilles, bagues, pendentifs, bracelets, etc…)

.

Ces oeuvres sont nées de son inspiration, mais peuvent également êtres réalisées à votre demande sur modèle ou description ; il vous suffit de la contacter.

Pour ce faire, elle utilise  -entre autre-  la résine, les perles, la pâte polymère, le bois, et bien d’autres matériaux selon son imagination et et résultat à atteindre.

.

Voici son blog :        sandba.canalblog.com

 

Publié dans Chez les autres ... | Pas de Commentaire »

Debout !

Posté par Brocéliande le 15 février 2011

Je me suis couchée sur la terre froide et mouillée,

Je m’y suis couchée, pour étouffer mes cris terrifiés.

De mes doigts maigres d’enfants aux ongles sales

J’ai griffé la terre pour y enfouir tout ce mal !

Ce jour, des heures durant, j’ai imploré le ciel,

Mais j’ai compris alors vos mensonges de fiel !

Je me suis relevée, seule, sans personne,

Je suis debout et mon coeur en moi résonne …

.

Maintenant de mes doigts bien plus forts,

Je déchirerais avec force l’écorce de vos corps.

Du tréfonds de vos poitrines, j’arracherais vos coeurs,

Du tréfonds de vos cerveaux, j’extirperais ma peur !

Ni Dieu, ni Allah, ni Bouddha, ni Elohim, ni Jésus,

Aucun de tous vos dieux pour moi n’est apparu.

.

Prêtres ou talibans, en soutanes ou turbans,

Vous êtes des menteurs, vous êtes des faussaires,

Vous dîtes aux enfants de s’aimer  comme des frères,

Mais vos dieux en ont fait des hommes haineux

Qui torturent, sous vos regards miséricordieux !

Vendeurs d’indulgences ! Menteurs de circonstance !

Sur les tombes fleuries des monstres morts et bénis,

Par des traîtres menteurs dans des églises emplies,

J’irais un jour cracher, et surtout je rirais !!!

Parce que malgré vous, j’ai découvert le sens du mot « Aimer »

.

Publié dans Ecriture BROCELIANDE | Pas de Commentaire »

SI . . .

Posté par Brocéliande le 6 février 2011

Si j’étais forte, je porterais les faibles,

Si j’étais grande, je porterais les petits,

Si j’étais belle, j’aimerais les laids,

Si j’étais douce, je convertirais les durs.

.

Mais je ne suis que moi, et suis désespérée…

.

Si j’étais simple, je parlerais aux compliqués,

Si j’étais riche, je donnerais aux pauvres,

Si j’étais croyante, je donnerais ma foi,

Si j’étais savante, je transmettrais mon savoir.

.

Mais je ne suis que moi, et ne sais que penser…

.

Si j’étais connue, j’userais de ma notoriété,

Si j’étais laide, je montrerais ma beauté,

Si j’étais eau, j’abreuverais les déserts,

Si j’étais blé, je nourrirais les affamés.

.

Mais je ne suis que moi, et je ne peux qu’aimer…
 

 

 

Publié dans Ecriture BROCELIANDE | Pas de Commentaire »

La Fille

Posté par Brocéliande le 6 février 2011

Elle les a vu venir, au gré de leurs fantasmes,

Elle les a vu venir, du fond de leur marasme,

La fille de joie, qui leur prête sa peau,

La fille de joie qui se loue aux badauds.

Elle n’est plus « elle », plus de « je »

Elle n’est plus « elle », elle joue le « jeu »

Et la voilà, souriante et belle,

Et la voilà, une hirondelle…

Pas de printemps, non pas pour elle .

Juste le froid, tout au fond d’elle.

Et eux ils rient de la voir là,

Ils rient pensant « elle est à moi »

Mais à personne, non à personne,

Pas même à elle, elle se donne…

Le corps sans âme qui se balance

D’un pied sur l’autre, en cadence,

Se penche et se plie à la chance

La chance de pécher un émir

Ou tout au moins, d’éviter le pire !

Et la nuit finie, le jour qui se lève,

La voilà partie, retrouvant ses rêves.

La douche qui lui brûle la peau,

La lave enfin de tous leurs mot,

La lave enfin de tous ses maux,

Dans ce monde qu’elle voudrait beau…

Publié dans Ecriture BROCELIANDE | Pas de Commentaire »

Les maisons

Posté par clavil le 5 février 2011

lesmaisons.jpg 

 Travail à l’acrylique sur chassis toilé

Publié dans Acrylique Broceliande | Pas de Commentaire »

Jean Michel Basquiat

Posté par Brocéliande le 2 février 2011

Jeudi 27 janvier, soirée CinémArt au Duplexe de Roubaix

Un film documentaire sur la vie de Jean Michel Basquiat, ce graffeur new yorkais, devenu célèbre très jeune, à 18 ans, grâce à ces phrases poétiques sur les murs signés SAMO.

Puis très vite il sera repéré par des mécènes à Soho ( pas vraiment désintéressés) qui lui prêtent des toiles et une cave où il commencera à peindre des oeuvres surprenantes et torturées, il peint sur tout ce qu’il trouve, porte, fenêtre, il expose avec Andy Warrol, et très vite devient la coqueluche des musées d’art moderne internationaux.

Il meurt à 27 ans en 1988 victime d’une overdose, et laisse plus de 1000 dessins et 900 tableaux

On aime ou on n’aime pas son style, mais on ne peux rester indifférent à sa vie

Encore une bonne soirée, proposée aux Amis du Musée de la Piscine de Roubaix

Publié dans Actualités | Pas de Commentaire »

l’Arbre des Mots

Posté par clavil le 24 janvier 2011

0293.jpg

Peinture acrylique et collage sur carton toilé

 

 

Publié dans Acrylique Broceliande | Pas de Commentaire »

la Porte fermée

Posté par clavil le 23 janvier 2011

bild0242.jpg

 acrylique sur chassis toilé

 

 

Publié dans Acrylique Broceliande | Pas de Commentaire »

Mon Paysage

Posté par Brocéliande le 2 octobre 2010

Chaude est ta peau, douce et salée,

Courts et doux, tes cheveux sous mes doigts défaits,

Sous ma main caresse,

Sous ma bouche tendresse,

Et tes yeux reflets d’or,

Se promènent sur mon corps.

Sous ta main qui chemine,

Mon corps qui s’anime,

Et me voici rivière et cascade puis torrent,

J’ai le coeur emporté par le vent ;

Sirocco de mes sens, mistral d’indécence,

Des larmes pleins mes yeux qui dévorent les tiens …

Nuits passées dans tes bras, mon corps avec le tien,

Rares comme des joyaux, belles à mourir …

Réveils dans ton odeur, réveils tout contre toi,

Dans la douceur de ton souffle sur moi.

Parfois tu dors et sans te réveiller,

Mes lèvres sur ton visage vont se poser,

Mon regard vagabonde sur ton corps paysage,

Et tu ouvres les yeux encore plein de sommeil,

Et déjà je m’y noie, rivière des merveilles.

Mon corps est comme empli de toi,

Vase aux formes arrondies par l’émoi,

Empli de ta présence,

Empli de ton absence,

Mais enfin, il bat ! Et douce est la douleur,

La souffrance, mon amour, et la peur,

De te perdre là-bas, sous le soleil couchant,

De m’y perdre avec toi, mon amour, en rêvant …

Publié dans Ecriture BROCELIANDE | Pas de Commentaire »

12
 

LES PEINTURES ACRYLIQUES DE... |
ma passion la peinture |
Tom et Louisa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Visions - Passé - Présent -...
| L'oiseau jongleur et les oi...
| les tableaux de marie